LES EQUIPEMENTS INDIVIDUELS DE SECURITE
Les équipements de protection individuelle (EPI) sont destinés à protéger le travailleur contre un ou plusieurs risques. Leur utilisation ne doit être envisagée qu'en complément des autres mesures d'élimination ou de réduction des risques.Les règles relatives à leur conception et leur utilisation sont définies par le Code du travail. Ce document présente, sous forme de questions-réponses, les principales règles juridiques concernant la mise sur le marché des EPI ainsi que les conditions de leur mise à disposition par les employeurs. (source INRS)
Personnel concerné
Cet enseignement s’adresse à toute personne dont le poste de travail impose le port de l'un des EPI. 

Objectifs 
Permettre au personnel 
  • de connaître les EPI à sa disposition
  • de choisir des EPI appropriés au(x) risque(s) et adaptés à sa morphologie
  • de maintenir les EPI en bon état de fonctionnement, en bon état de propreté et d’hygiène

Déroulement

La durée de la formation est adaptée aux équipements individuels de protection utilisés dans votre établissement.

La réglementation 
Le code du travail
Les recommandations de l'INRS

La classification et les domaines d’utilisation des EPI

Les consignes internes à l'établissement

Sensibilisation aux risques du poste de travail :
Analyse du poste de travail
Analyser et évaluer les risques selon les lieux de travail
Maîtriser les principes de sécurité au poste de travail


Validation
Evaluation formative des acquis au cours des deux jours de formation. 
Une attestation de formationau port des EPI est délivrée aux personnes ayant participé activement à l’ensemble de cette session.

EPI soumis au Code du Travail

Les équipements de protection individuelle peuvent être classés en une dizaine de familles en fonction - en particulier - de la zone corporelle protégée. Cette classification est d'ailleurs souvent retenue par les fournisseurs de ces produits.

  • protection de la tête : casques de chantier et spécifiques (pompiers), casquettes anti-heurts et accessoires (jugulaires, visières, bavolets de nuque), casques et bombes pour les cavaliers. La protection de la tête comprend :
    • protection des yeux : lunettes, surlunettes, masques,
    • protection auditives : bouchons d’oreilles (éventuellement moulés), arceaux, casques et coquilles actives ou passives, dispositifs de communication (radio),
    • protection du visage : écrans faciaux, masques et cagoules (soudage), visières,
    • protection respiratoire : masques jetables ou réutilisables, demi-masques et masques à cartouches filtrantes, appareils respiratoires, d’épuration, de ventilation ;
  • protection des mains : gants, manchettes, pour tous risques et en toutes matières ;
  • protection des pieds : chaussures (femmes et hommes), bottes, cuissardes, waders, sabots, etc. pour risques en tout genre ;
  • protection du corps : vêtements professionnels génériques et spécifiques (y compris surbottes, coiffes de têtes…), contre le froid, la chaleur, les intempéries, sécurité-incendie, soudeur, risque chimique, vêtements haute visibilité ;
  • protection anti-chute : tous dispositifs anti-chute et accessoires, de connexion et de maintien (bloqueur, descendeur), d’ancrage, longes, enrouleurs, cordes, ligne de vie, cravates, harnais ;
  • protections spécifiques : dispositifs pour Travailleur Isolé, détecteurs de gaz, ceintures de maintien, genouillères, vêtements de plongée, etc.
Ce que dit le code du travail
L'article L. 230-2 du Code du travail indique qu'il appartient à l'employeur d'évaluer les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, y compris dans le choix des procédés de fabrication, des équipements de travail et dans la définition des postes de travail. À l'issue de cette évaluation, l'employeur prend les mesures de prévention et de sécurité qui s'imposent. Si nécessaire, des EPI adaptés sont mis à la disposition des salariés et l'employeur veille à leur utilisation effective. Les articles R. 233-1 et R. 233-1-3 du Code du travail énoncent en outre que le chef d'établissement doit mettre, en tant que de besoin, les EPI appropriés aux risques à prévenir.